Zoom sur


Adhérez au pôle ICP

Newsletter





Actualités

colloque Reconstruction of Polychromy // Restituer les Couleurs

Le rôle de la restitution dans les recherches sur la polychromie en sculpture, architecture et peinture murale

Du 29 novembre au 1er décembre 2017

Bordeaux – Pessac

Le rôle de la restitution dans les recherches sur la polychromie en sculpture, architecture et peinture murale 

Tenter de retrouver l’aspect original des édifices ou des œuvres du passé présente un intérêt certain, tant en termes de recherche qu’en termes de valorisation. Si la restitution des volumes de l’architecture et de la sculpture est un champ déjà largement développé, celui de la restitution des couleurs reste en revanche encore à défricher. Il pose en effet un certain nombre de problèmes, tant méthodologiques qu’épistémologiques, qui invitent à réfléchir sur le sens et la finalité de la démarche.

Lorsque l’on cherche à restituer la polychromie dont étaient parées sculptures et architectures – intérieures comme extérieures –, on se heurte à tout une série de difficultés : quel(s) processus mettre en œuvre pour mesurer les couleurs, leur redonner toute leur matérialité ? Doit-on préférer l’outil numérique à des reconstitutions matérielles ? Le cas échéant, quels logiciels adopter, comment choisir ses matériaux et ses outils ? Quels choix opérer lorsque l’on est confronté à des zones lacunaires ? Comment procéder lorsque l’œuvre ou l’édifice a connu plusieurs états de polychromie distincts et successifs, au cours de son histoire ? Dans le cadre de la médiation culturelle, comment tenir compte du public de manière constructive sans entamer la valeur scientifique de la démarche ?

L’objectif de ce workshop international sera d’affronter cette série de questions en menant une réflexion plus large sur les finalités visées lorsque l’on propose une restitution en couleurs d’une œuvre ou d’un édifice anciens. Le chercheur doit en effet admettre qu’il ne pourra jamais reproduire un état d’origine, définitivement perdu. Poser la question du « Comment restituer en couleurs ? » invite donc à s’interroger aussi sur le « Pourquoi restituer en couleurs ? » Ainsi, on s’intéressera aussi à l’histoire de la restitution et à la réception critique de l’ensemble des méthodes mises en œuvre.

Les communications pourront émaner de champs disciplinaires variés et permettre une approche diachronique. Elles dureront entre 20 et 30 minutes ; de larges temps de discussion seront prévus de manière à favoriser les échanges d’idées et d’expériences. Elles pourront être données en anglais, en français ou dans la langue choisie par l’intervenant (un résumé en anglais sera néanmoins nécessaire). Il sera également possible de présenter un dispositif multimédia ou des objets matériels de restitutions polychromes dans un espace d’exposition dédié ; certains travaux pourront être présentés sous la forme de posters.

>> Infos & inscriptions

Journée de la recherche au musée du Louvre

Pourquoi un musée fouille-t-il ? Pourquoi et comment attribuer une œuvre ?
Mercredi 29 novembre de 10 h à 18 h à l’auditorium

Louvre, Paris

Voulue comme un rendez-vous annuel, la Journée de la recherche au musée du Louvre sera l’occasion de présenter les spécificités et la diversité de la recherche menée au Louvre.
La journée sera organisée autour de deux problématiques :
– Pourquoi un musée fouille-t-il ?
– Pourquoi et comment attribuer ?

Chacun de ces temps sera préparé et animé par un membre du Conseil scientifique du musée du Louvre et un journaliste autour des projets menés par les chercheurs du musée du Louvre.

10h
Introduction – Jean Luc Martinez

10h30
Pourquoi un musée fouille-t-il ?

Table ronde animée par Dominique Garcia, président de l’INRAP et Vincent Charpentier, journaliste
Etat de l’art et problématiques présentées par Dominique Garcia
Autour des fouilles actuelles menées à Mouweis (Soudan) par Marie Millet, archéologue au département des Antiquités égyptiennes, à Baouît (Égypte) par Florence Calament, conservateur au département des Antiquités égyptiennes, à Apollonia (Bulgarie) et Orgamè (Roumanie) par Alexandre Baralis, archéologue au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, à Gabies (Italie) par Daniel Roger, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, à Boukhara (Ouzbékistan) et dans le Khorasan (Iran) par Rocco Rante, archéologue au département des Arts de l’Islam seront abordées cinq problématiques :
– La valorisation du patrimoine local, l’émergence d’un site
– L’innovation, la recherche et le développement
– La formation, la transmission du savoir, les échanges et partenariats
– La conservation par l’étude, la sauvegarde d’un patrimoine dans une fouille
– L’exposition au musée, présentation et diffusion des connaissances

Marielle Pic, directrice du département des antiquités orientales du musée du Louvre, membre de la mission archéologique syro-française de Ras-Shamra/Ougarit (Syrie) interviendra pour conclure sur :
Le musée centre de ressources pour la recherche, lieu d’étude des objets archéologiques, consultation des archives des missions anciennes.
Le département des antiquités orientales se distingue des autres départements d’antiquités du musée du Louvre car il  présente aux visiteurs et aux chercheurs des collections archéologiques qui lui ont été confiées suite à des fouilles françaises menées dans le monde oriental.
Dans le cadre de conventions entre les pays d’origine et la France, les trouvailles de fouilles financées par le Louvre et  la Réunion des musées nationaux depuis le milieu du 19e siècle jusqu’à la deuxième guerre mondiale, ont été accueillies au cœur de Paris. La richesse de cette collection est passionnante à étudier car elle est constituée de chefs d’œuvre, mais surtout de tous les objets, matériaux, restes de végétaux, de déchets d’ateliers … tout ce qui permet aux chercheurs de proposer des restitutions de grands pans de l’histoire orientale.

Nous évoquerons les travaux sur ces ensembles archéologiques de sites fouillés par des équipes françaises encore récemment à Mari, Ougarit en Syrie ou à Tepe Sialk et Suse en Iran. Ces collections regroupant tout type d’objets archéologiques, des archives papier et des archives photographiques, permettent aux chercheurs (conservateurs de musée, chercheurs du CNRS, du Collège de France, des Universités …) d’élaborer des programmes de recherche divers.

Dans les circonstances actuelles, il est extrêmement complexe pour tous les chercheurs de mener des opérations de terrain. Avec plusieurs directeurs de mission de fouilles menées jadis par des archéologues du musée du Louvre, nous sommes en train de mettre en place des études sur le matériel conservé à Paris, en provenance par exemple des sites évoqués plus haut. Nous avons également proposé des dépôts d’objets dans des institutions, proches d’universités où l’archéologie orientale est enseignée, permettant ainsi aux futurs chercheurs de mieux connaître les matériaux.

Questions du public / réponses des intervenants orchestrées par Vincent Charpentier et Dominique Garcia

12h30
Pause

14h30
Pourquoi et comment attribuer ?

Table-ronde animée par Neil Mc Gregor et Vincent Noce, journaliste
« Attribuer : définir et classer. De l’artiste au statut de l’objet » par Athena Tsingarida, de l’Université libre de Bruxelles
Seront débattues les problématiques de méthode (définir, classer), d’organisation de l’unité de production (de l’individu au collectif), de statut de l’objet/de l’œuvre et de sa re-contextualisation, autour des projets portés au musée du Louvre par Françoise Barbe (Les céramiques post-palisséennes), Anne Coulié (L’étude des vases géométriques du style du Dipylon), Sophie Descamps (Base Héphaïstos – techniques de fabrication des grands bronzes antiques), Séverine Lepape (Analyse des pigments des encres et des filigranes des gravures en CLAiR-Obscur), Philippe Malgouyres (Bronzes italiens de la première Renaissance) et Nicolas Milovanovic (Le Nain)
Questions du public / réponses des intervenants orchestrées par Vincent Noce et Neil Mac Gregor

16h30
Conclusion de la Journée de la recherche
– Salvatore Settis

>> Plus d’infos

Soirée Crash Pitch #3 : Raconte ton Impact !

Comment présenter son projet tout en étant éloquent et persuasif ? C’est l’art du « Pitch » auquel tout-e entrepreneur-e est confronté-e !

034ab824-a685-40d7-8c18-6ccf4242f753
Mais pour se démarquer et être encore plus convaincant, il est essentiel de mesurer et de savoir valoriser son impact social, autrement dit ce qu’apportent les structures d’utilité sociale à leurs bénéficiaires et/ou à la société dans son ensemble.

A la manière des humoristes qui testent leurs sketchs dans des petites salles, 6 entrepreneurs sociaux viendront ainsi tester en direct leur pitch de projet en mettant en avant leur impact social.

Le Mouves, Inter-Made et La Ruche, vous invitent à découvrir ces entrepreneurs sociaux et leurs projets lors de la soirée Crash Pitch #3
Le lundi 27 Novembre – A 18h45
Auditorium de la caisse d’épargne CEPAC –

3-5 Cours Pierre Puget 13006 Marseille

>> S’inscrire

Entretiens de Volubilis Paysages Virtuels 3.0

Sans titre

 Avignon [84]
Le 24/11/2017 – 9h-17h
Thème 2017 : « Paysages virtuels« .Journée : conférences et d’ateliers, laboratoire prospectif d’idées et d’expériences pour la biennale des Rencontres euro-méditerranéennes de Volubilis, qui se dérouleront en 2018.

« Jour après jour, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) transforment notre représentation et notre compréhension du réel, du temps et de l’espace, modifiant nos modes de vie, de travail et de déplacement. Cette culture numérique, mondiale et hybride, génère de nouveaux outils de communication, de concertation et d’action et de nouveaux savoir-faire, transformant les pratiques et les applications dans les domaines du paysage et de l’urbanisme. L’attrait de la «modernité», parfois vite dépassée, mobilise, non sans une certaine «frénésie», concepteurs, techniciens, acteurs économique, élus et habitants, et questionne aussi la création des artistes, ces constructeurs de ponts entre le réel et l’imaginaire. »
VOLUBILIS, vous propose une réflexion sur ces nouvelles pratiques pour comprendre les configurations futures et possibles de ces paysages 3.0 et pour partager notre vision des impacts sociétaux, des enjeux urbains et paysagers qui se dessinent à travers ces nouvelles technologies.

Lieu : Théâtre des Halles – 8 rue Frédéric Mistral – Avignon [84]
En savoir + 04 32 76 24 66 ou a.volubilis@wanadoo.fr

 

Sic&Histoire #3 les scénographies numériques du patrimoine

La 3e journée scientifique de notre réseau aura lieu le Jeudi 23 novembre 2017 à la Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon (30). Soutenue par la fédération de recherche AGORANTIC, l’organisation et la responsabilité scientifique seront assurées par Julie Deramond, MCF en SIC à l’Université d’Avignon et es Pays de Vaucluse, Patrick Fraysse, MCF HDR en SIC à l’IUT de Toulouse 3 et Jessica de Bideran,  Ingénieure de recherche en SIC à l’Université Bordeaux Montaigne. Après une première réflexion interdisciplinaire sur les usages documentaires en Sciences de l’information et de la communication et au sein des sciences historiques, puis un second questionnement autour des notions de mémoire et d’histoire, cette journée aura pour thématique les scénographies numériques du patrimoine

Nous proposons donc ici de réinterroger quelques « mises en scène » des patrimoines à travers l’analyse de dispositifs numériques et de nouvelles « expériences » digitales qui se situent à la frontière entre la recherche scientifique et les pratiques de valorisation. Ces frontières entre information et communication sont en effet de plus en plus poreuses : des monuments virtuels1 destinés à « restituer » le bâti ancien et produits par des laboratoires en sciences historiques s’insèrent aujourd’hui par exemple dans des dispositifs numériques complexes visant à « augmenter » l’expérience des publics dans une logique de médiation culturelle.

Nous souhaitons ainsi poursuivre nos diverses réflexions sur la place du numérique dans la sphère patrimoniale, entre information, médiation et communication… Souvent présenté dans les différents discours d’escorte, comme  facilitant l’appropriation et la multiplication des publics ou permettant encore d’amplifier le rôle des publics en leur proposant de créer contenus qui circulent sur les réseaux, le numérique propose-t-il vraiment des pratiques de médiation totalement inédites ? Comment permet-il aux monuments d’être valorisés autrement et aux publics de s’emparer du patrimoine ? Que fait-il en définitive aux objets patrimoniaux et au concept de patrimoine ?

En invitant professionnels du patrimoine, historiens et chercheurs en sciences de l’information et de la communication, autour de monuments emblématiques tels que le Pont d’Avignon, le Palais des Papes ou la Chartreuse, et de dispositifs info-communicationnels complexes tels que des outils de réalité augmentée, des projets transmédia et des chaînes YouTube, nous souhaitons lors de cette journée confronter des points de vue disciplinaires et professionnels afin de discuter ensemble de ces nouvelles mises en spectacle du patrimoine, qui s’articulent entre expérience de visite et vulgarisation historique et, in fine, de leur impact sur les processus de patrimonialisation.

Programme de la journée : 

10 heures : Accueil par Julie Deramond
Introduction par Patrick Fraysse

10h15 : Atelier 1 animé par Jessica de Bideran
De la recherche historique aux nouvelles scénographies numériques

Simone Balossino, MCF Histoire UAPV : Reconstituer le pont d’Avignon ? Archéologie, histoire, géomorphologie et restitution 3D
Virgine Spies, MCF SIC UAPV et Patrick Baud, Chaîne Youtube Axolot : Quand les vidéastes
du web revisitent le patrimoine
Florian Moreno, Architecte – AGP Directeur Agence Grand Sud : Du relevé des données patrimoniales à la réalité virtuelle

Pause déjeuner (12h30-14h)

14h : Visite de la Chartreuse numérique
Catherine Gilly-Corre, chargée des publics et du patrimoine à la Chartreuse

14h45 : Atelier 2 animé par Julie Deramond
Entre reconstitution, médiation et médiatisation

Dominique Vingtain, conservatrice en chef du Palais des Papes Avignon : De la recherche en histoire à l’Histopad au Palais
Mélanie Bourdaa, MCF SIC Université Bordeaux Montaigne : Les voies d’Aliénor : un projet de recherche sur la valorisation transmédiatique du patrimoine aquitain
Muriel Molinier, Doctorante SIC UPV Montpellier 3 – LERASS : Quand la médiation bouscule  la patrimonialisation : l’exemple d’un dispositif Museomix
17h15 : Discussion et clôture de la journée

 

https://cehistoire.hypotheses.org/1151#more-1151

Colloque L’Art dans la Cité – Fondation Vasarely

L’art dans la cité – Regards croisés

Vasarely, Street Art & Numérique
16 & 17 novembre 2017
Fondation Vasarely
Aix en Provence

L’Art dans la cité / Regards Croisés » a pour but d’offrir un temps de rencontres professionnelles, d’échanges et de réflexion autour du travail de Victor Vasarely et de ses réflexions sur l’intégration, le Street Art et les nouvelles technologies.
A travers deux jours de tables-rondes, conférences, performance live et ateliers, « L’Art dans la cité / Regards Croisés » souhaite mettre en relation et interroger les acteurs des différents métiers de l’espace urbain partagé : architecture, arts urbain et numérique – un hommage vivant à la pensée et à la vision du Maître.

>> Télécharger le programme complet

Journée d’étude La médiation culturelle et l’Éducation nationale

L’AGCCPF PACA vous convie à une journée d’étude sur le thème de « La médiation culturelle et l’Éducation nationale », qui aura lieu le mercredi 15 novembre 2017 à l’Atelier Canopé de Marseille – 31 boulevard d’Athènes 13001 Marseille.
L’accès est libre sous réserve d’inscription préalable jusqu’au 7 novembre 2017 via le lien ci-dessous :

Mois de l’ESS

affiche mois ess

affiche mois ess2

Matinale IPA sur le groupement d’employeurs

Lundi 23 octobre 2017
de 8 H 30 à 10 H 00
les_matinales
Thème : Le groupement d’employeurs : une solution simple et efficace pour répondre à vos besoins de personnel.

Un surcroît d’activité temporaire ? Besoin d’une assistance administrative quelques heures par semaine ? Le groupement d’employeurs met du personnel à votre disposition.

Intervenant : Julien TORA, Directeur d’Innov’Emploi, le groupement d’employeurs du Pays d’Arles

>> S’inscrire

 

Initiative Pays d’Arles

ZI Nord – Village d’Entreprises
1 rue Copernic

13200 Arles
04.84.49.02.01

 

Cabinet du péplum antique

Quand un auteur de théâtre et un historien redonnent vie à l’Antiquité…

L’association Arelate est heureuse de vous convier à la représentation de sa toute dernière création : « Le cabinet du Péplum antique ».

  • Du théâtre
  • Du rire
  • De la rigueur historique
  • De la pédagogie
  • Un format léger et tout terrain
  • Adaptée à tous les publics

Les arcanes du système politique romain enfin rendus accessibles à tous !

A découvrir lors d’une représentation privée le vendredi 20 octobre à l’auditorium du musée départemental Arles antique.

arelate