Zoom sur


Adhérez au pôle ICP

Newsletter





Actualités

Réunion Réglementation sur la Protection des Données

Réunion consacrée à la RGPD – Nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des Données
le lundi 11 décembre à 14h30 à la CCI du Pays d’Arles

Si ce message ne s’affiche pas correctement, consultez-le en ligne.

Réunion

RGPD
Réglementation Générale sur la Protection des Données

 

Applicable dès mai 2018 à toutes les entreprises
Etes-vous prêt ?

 

Lundi 11 décembre à 14h30
à la CCI du pays d’Arles

 

 

Intervenants :

  • Sabine JOUVE – Avocate au Barreau de Marseille Spécialiste en Droit des nouvelles technologies, de l’informatique et de la communication et de la Propriété Intellectuelle
  • Bernard Foray – Spécialiste de la Protection des Données personnelles et de la Sécurité Informatique- DPO externalisé – Impulsion Digitale RH – Marseille

Le RGPD (ou GDPR) est le Règlement Général sur la Protection des Données, une nouvelle réglementation européenne qui entrera en vigueur le 25 mai 2018.

Ce texte doit permettre à l’Europe de s’adapter aux nouvelles réalités du numérique. Toutes les entreprises sont concernées, quelle que soit leur taille et leur secteur d’activité !

Les nouvelles règles impliquent, à la fois plus de souplesse pour les entreprises (fin du régime déclaratif, cadre harmonisé sur l’ensemble de l’Europe, …) mais aussi de nouvelles obligations auxquelles il est important de se préparer.

Cette conférence permettra aux participants de mieux comprendre les enjeux juridiques et techniques, d’évoquer des solutions et de mesurer les actions à entreprendre dans le cadre de leurs activités.

L’inscription est obligatoire : répondez simplement à ce mail en précisant l’entreprise, la ville ainsi que le nombre de personnes participant à la séance (ou via ce formulaire d’inscription). Si la séance devait être annulée ou décalée votre inscription nous permettrait de vous en avertir.

La CCI du Pays d’Arles organise régulièrement des séances d’informations consacrées aux Technologies de l’Information de la Communication : en peu de temps recevez un maximum d’informations pratiques, directement exploitables sur un sujet particulier.

Merci de votre attention
Patrice Brie
CCI du Pays d’Arles

Tel : 04 90 99 08 48 – pbrie@arles.cci.fr

SIte Web CCIPA

Révolution numérique : peut-on survivre à l’hyperconnexion ?

Samedi 9 décembre
Parvis d’Avignon (33 rue Paul Saïn, 84000 Avignon)
Une après-midi d’art et d’échange avec au programme :
Une table-ronde à 14h30 en présence de Philippe DEWOST, Co-fondateur de Wanadoo, « Inspirateur » de la French Tech et actuel Directeur de Léonard, de Pascal KEISER, Coordinateur général de French Tech Culture, et de Fr. Samuel ROUVILLOIS, philosophe.
Le programme complet sera communiqué très prochainement.

 

Symposium Agorantic

Vendredi 8 décembre 2017
Université d’Avignon – Campus Hanna Arendt

La Fédération de Recherche Agorantic organise, le vendredi 8 décembre, un symposium avec, pour invités exceptionnels Dominique Cardon (orange Labs) et Stéphane Grumbach (INRIA). Cette année, le symposium est l’occasion rendre hommage à Marie -Sylvie Poli et Marc El-Beze, co- directeurs de la FR Agorantic de 2012 à 2016.

PROGRAMME

Café d’accueil
Présentation de la journée
Les algorithmes rendent-ils vraiment le monde prévisible?
Dominique Cardon, Sciences po/Médialab, anciennement chercheur au Laboratoire des usages (SENSE) d’Orange Labs
Les enjeux du musée pris dans la toile de la culture numérique
Marie-Sylvie POLI, Professeur émérite en sciences de l’information et de la communication, Université d’Avignon

Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ?
Stéphane GRUMBACH, Directeur de recherche INRIA, Directeur de l’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes complexes
Quelles connaissances peut-on introduire dans un système automatique pour prévoir l’imprévisible ?
Marc EL BEZE, Professeur émérite, laboratoire d’Informatique d’Avignon, Université d’Avignon

CONCLUSION GENERALE et Clôture de la journée

>> Télécharger le programme complet

Soirée Creative Enterprises Network

La 6ème édition de la Creative Enterprises Network, soirée annuelle de promotion des industries créatives et numériques de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur inaugurera le FIFTI – Forum Européen de l’Innovation pour l’Industrie de l’Image.

Organisé par PRIMI, ce rendez-vous dédié aux professionnels de la création numérique ainsi qu’aux membres et partenaires du réseau PRIMI, se déroulera le :

Mardi 5 Décembre 2017 à partir de 18h

au World Trade Center, Marseille

Inscrivez-vous ici

Programme Creative Enterprises Network

18h-19h : Accueil et discours

19h-21h : Showroom

21h-23h : Cocktail & DJ set

>> Plus d’infos et programme complet en ligne

FIFTI forum of innovation for tomorrow’s images

Le FIFTI est le forum de l’innovation pour l’industries de l’image, qui se tiendra à Marseille du 5 au 7 décembre 2017.
Il a pour objectif d’apporter des éclairages sur ce que les nouvelles technologies – de l’intelligence artificielle à la data en passant par les réalités virtuelle et augmentée –  peuvent apporter au contenu, ainsi que de favoriser les collaborations internationales.
FIFTI-by-PRIMI-424-70-2-1
Limité à 250 participants, ce forum se tiendra en trois temps: une soirée de networking avec cocktail & dj set le 5 décembre, puis deux jours de conférences animées par des professionnels internationaux et de rendez-vous BtoB réservés en amont les 6 et 7 décembre.
Parmi les intervenants, le FIFTI a le plaisir de compter Eric Scherer, directeur de la prospective de France Télévisions, Sarah Ellis,  directrice du développement digital de la Royal Shakespeare Company ou encore Juliane Schulze de peacefulfish, spécialiste du financement privé des entreprises du numérique.
Les participants auront également la possibilité de rencontrer des laboratoires de recherche européens ainsi que des fonds publics et privés susceptibles de soutenir les produits ou services innovants destinés aux industries créatives.
Inscrivez-vous dès aujourd’hui :
Pass earlybirds (FIFTI + Creative Enterprises Network) : 150€TTC
Pass adhérents PRIMI (FIFTI + Creative Enterprises Network) : 90€TTC
Pass soirée Creative Enterprises Network : 30€TTC
Eléonore SAUZEAU

Chargée de missions
M.+33 (0)6 44 33 81 98

Lancement de la Roue arlésienne

l’association Monnaie d’A. vous invite à la

soirée de lancement officiel de la Roue arlésienne

VENDREDI 1er DÉCEMBRE – salle Jean et Pons Dedieu à Arles

- de 18h30 à 20h00 – AG de Monnaie d’A. présentation du rapport d’activité, du rapport moral et du bilan financier, c’est à dire du travail accompli et explication des choix opérés.
de 20h00 à 21h30 – Lancement « officiel » de la Roue arlésienne. présentation de la monnaie, les comptoirs de change et les commerces et lieux où vous pourrez dépenser vos premières Roues. On abordera également le chemin à parcourir pour que la Roue arlésienne devienne progressivement une vraie alternative dans les portefeuilles des arlésiens.

formation Réalité Virtuelle

Zinc organise prochainement une formation

sur UNITY 3D et la Réalité Virtuelle

Les dates annoncées ne sont plus valides. Elles deviennent libres selon les disponibilités des « inscrits ». Toute personne intéressée d’ici fin 2017 peut les contacter à l’adresse formation@zinclafriche.org

Plus d’infos sur la page Formations du Site de ZINC : http://www.zinclafriche.org/dyn/spip.php?rubrique9

formation vr

colloque Reconstruction of Polychromy // Restituer les Couleurs

Le rôle de la restitution dans les recherches sur la polychromie en sculpture, architecture et peinture murale

Du 29 novembre au 1er décembre 2017

Bordeaux – Pessac

Le rôle de la restitution dans les recherches sur la polychromie en sculpture, architecture et peinture murale 

Tenter de retrouver l’aspect original des édifices ou des œuvres du passé présente un intérêt certain, tant en termes de recherche qu’en termes de valorisation. Si la restitution des volumes de l’architecture et de la sculpture est un champ déjà largement développé, celui de la restitution des couleurs reste en revanche encore à défricher. Il pose en effet un certain nombre de problèmes, tant méthodologiques qu’épistémologiques, qui invitent à réfléchir sur le sens et la finalité de la démarche.

Lorsque l’on cherche à restituer la polychromie dont étaient parées sculptures et architectures – intérieures comme extérieures –, on se heurte à tout une série de difficultés : quel(s) processus mettre en œuvre pour mesurer les couleurs, leur redonner toute leur matérialité ? Doit-on préférer l’outil numérique à des reconstitutions matérielles ? Le cas échéant, quels logiciels adopter, comment choisir ses matériaux et ses outils ? Quels choix opérer lorsque l’on est confronté à des zones lacunaires ? Comment procéder lorsque l’œuvre ou l’édifice a connu plusieurs états de polychromie distincts et successifs, au cours de son histoire ? Dans le cadre de la médiation culturelle, comment tenir compte du public de manière constructive sans entamer la valeur scientifique de la démarche ?

L’objectif de ce workshop international sera d’affronter cette série de questions en menant une réflexion plus large sur les finalités visées lorsque l’on propose une restitution en couleurs d’une œuvre ou d’un édifice anciens. Le chercheur doit en effet admettre qu’il ne pourra jamais reproduire un état d’origine, définitivement perdu. Poser la question du « Comment restituer en couleurs ? » invite donc à s’interroger aussi sur le « Pourquoi restituer en couleurs ? » Ainsi, on s’intéressera aussi à l’histoire de la restitution et à la réception critique de l’ensemble des méthodes mises en œuvre.

Les communications pourront émaner de champs disciplinaires variés et permettre une approche diachronique. Elles dureront entre 20 et 30 minutes ; de larges temps de discussion seront prévus de manière à favoriser les échanges d’idées et d’expériences. Elles pourront être données en anglais, en français ou dans la langue choisie par l’intervenant (un résumé en anglais sera néanmoins nécessaire). Il sera également possible de présenter un dispositif multimédia ou des objets matériels de restitutions polychromes dans un espace d’exposition dédié ; certains travaux pourront être présentés sous la forme de posters.

>> Infos & inscriptions

Journée de la recherche au musée du Louvre

Pourquoi un musée fouille-t-il ? Pourquoi et comment attribuer une œuvre ?
Mercredi 29 novembre de 10 h à 18 h à l’auditorium

Louvre, Paris

Voulue comme un rendez-vous annuel, la Journée de la recherche au musée du Louvre sera l’occasion de présenter les spécificités et la diversité de la recherche menée au Louvre.
La journée sera organisée autour de deux problématiques :
– Pourquoi un musée fouille-t-il ?
– Pourquoi et comment attribuer ?

Chacun de ces temps sera préparé et animé par un membre du Conseil scientifique du musée du Louvre et un journaliste autour des projets menés par les chercheurs du musée du Louvre.

10h
Introduction – Jean Luc Martinez

10h30
Pourquoi un musée fouille-t-il ?

Table ronde animée par Dominique Garcia, président de l’INRAP et Vincent Charpentier, journaliste
Etat de l’art et problématiques présentées par Dominique Garcia
Autour des fouilles actuelles menées à Mouweis (Soudan) par Marie Millet, archéologue au département des Antiquités égyptiennes, à Baouît (Égypte) par Florence Calament, conservateur au département des Antiquités égyptiennes, à Apollonia (Bulgarie) et Orgamè (Roumanie) par Alexandre Baralis, archéologue au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, à Gabies (Italie) par Daniel Roger, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, à Boukhara (Ouzbékistan) et dans le Khorasan (Iran) par Rocco Rante, archéologue au département des Arts de l’Islam seront abordées cinq problématiques :
– La valorisation du patrimoine local, l’émergence d’un site
– L’innovation, la recherche et le développement
– La formation, la transmission du savoir, les échanges et partenariats
– La conservation par l’étude, la sauvegarde d’un patrimoine dans une fouille
– L’exposition au musée, présentation et diffusion des connaissances

Marielle Pic, directrice du département des antiquités orientales du musée du Louvre, membre de la mission archéologique syro-française de Ras-Shamra/Ougarit (Syrie) interviendra pour conclure sur :
Le musée centre de ressources pour la recherche, lieu d’étude des objets archéologiques, consultation des archives des missions anciennes.
Le département des antiquités orientales se distingue des autres départements d’antiquités du musée du Louvre car il  présente aux visiteurs et aux chercheurs des collections archéologiques qui lui ont été confiées suite à des fouilles françaises menées dans le monde oriental.
Dans le cadre de conventions entre les pays d’origine et la France, les trouvailles de fouilles financées par le Louvre et  la Réunion des musées nationaux depuis le milieu du 19e siècle jusqu’à la deuxième guerre mondiale, ont été accueillies au cœur de Paris. La richesse de cette collection est passionnante à étudier car elle est constituée de chefs d’œuvre, mais surtout de tous les objets, matériaux, restes de végétaux, de déchets d’ateliers … tout ce qui permet aux chercheurs de proposer des restitutions de grands pans de l’histoire orientale.

Nous évoquerons les travaux sur ces ensembles archéologiques de sites fouillés par des équipes françaises encore récemment à Mari, Ougarit en Syrie ou à Tepe Sialk et Suse en Iran. Ces collections regroupant tout type d’objets archéologiques, des archives papier et des archives photographiques, permettent aux chercheurs (conservateurs de musée, chercheurs du CNRS, du Collège de France, des Universités …) d’élaborer des programmes de recherche divers.

Dans les circonstances actuelles, il est extrêmement complexe pour tous les chercheurs de mener des opérations de terrain. Avec plusieurs directeurs de mission de fouilles menées jadis par des archéologues du musée du Louvre, nous sommes en train de mettre en place des études sur le matériel conservé à Paris, en provenance par exemple des sites évoqués plus haut. Nous avons également proposé des dépôts d’objets dans des institutions, proches d’universités où l’archéologie orientale est enseignée, permettant ainsi aux futurs chercheurs de mieux connaître les matériaux.

Questions du public / réponses des intervenants orchestrées par Vincent Charpentier et Dominique Garcia

12h30
Pause

14h30
Pourquoi et comment attribuer ?

Table-ronde animée par Neil Mc Gregor et Vincent Noce, journaliste
« Attribuer : définir et classer. De l’artiste au statut de l’objet » par Athena Tsingarida, de l’Université libre de Bruxelles
Seront débattues les problématiques de méthode (définir, classer), d’organisation de l’unité de production (de l’individu au collectif), de statut de l’objet/de l’œuvre et de sa re-contextualisation, autour des projets portés au musée du Louvre par Françoise Barbe (Les céramiques post-palisséennes), Anne Coulié (L’étude des vases géométriques du style du Dipylon), Sophie Descamps (Base Héphaïstos – techniques de fabrication des grands bronzes antiques), Séverine Lepape (Analyse des pigments des encres et des filigranes des gravures en CLAiR-Obscur), Philippe Malgouyres (Bronzes italiens de la première Renaissance) et Nicolas Milovanovic (Le Nain)
Questions du public / réponses des intervenants orchestrées par Vincent Noce et Neil Mac Gregor

16h30
Conclusion de la Journée de la recherche
– Salvatore Settis

>> Plus d’infos

Soirée Crash Pitch #3 : Raconte ton Impact !

Comment présenter son projet tout en étant éloquent et persuasif ? C’est l’art du « Pitch » auquel tout-e entrepreneur-e est confronté-e !

034ab824-a685-40d7-8c18-6ccf4242f753
Mais pour se démarquer et être encore plus convaincant, il est essentiel de mesurer et de savoir valoriser son impact social, autrement dit ce qu’apportent les structures d’utilité sociale à leurs bénéficiaires et/ou à la société dans son ensemble.

A la manière des humoristes qui testent leurs sketchs dans des petites salles, 6 entrepreneurs sociaux viendront ainsi tester en direct leur pitch de projet en mettant en avant leur impact social.

Le Mouves, Inter-Made et La Ruche, vous invitent à découvrir ces entrepreneurs sociaux et leurs projets lors de la soirée Crash Pitch #3
Le lundi 27 Novembre – A 18h45
Auditorium de la caisse d’épargne CEPAC –

3-5 Cours Pierre Puget 13006 Marseille

>> S’inscrire